vision24

#fait divers (111)

Mercredi soir, un homme a signalé la disparition de sa femme, âgée de 33 ans, et de leur fils, âgé de 10 ans.

La police s’est immédiatement rendue sur place. Des traces de sang ont été retrouvées dans la maison familiale située à Ferrières-en-Brie, en Seine-et-Marne.

Un vaste dispositif de recherche a été déployé, dont des drones qui ont sillonné la zone.

L'enfant a été retrouvé mort ce vendredi à proximité du domicile. Le corps était placé dans une valise qui a été retrouvé dans un conteneur à poubelle.

La mère du petit garçon, soupçonnée de l'avoir tué, est activement recherchée par les forces de l'ordre.

Lire la suite...

Le drame s'est produit mercredi après-midi au lieudit Binans à Publy, dans le Jura.

Vers 14H30, un enfant de 5 ans jouait dans un pré lorsqu'il s'est approché d'un peu trop près d'une personne qui coupait du bois à l'aide d'une fendeuse à vis.

Le petit garçon a été happé par la machine. Il a succombé sur place à ses blessures.

Les secours, arrivés sur les lieux, n'ont pu que constater le décès.

Selon les premiers éléments relevés sur place, les conditions climatiques étaient mauvaises : le brouillard empêchait de voir au loin.

La personne qui fendait du bois et la mère de l'enfant ont été hospitalisées en état de choc.

Une enquête a été ouverte afin de déterminer les circonstances de cet accident.

Lire la suite...

Le drame s'est produit samedi à Domna, en Transbaïkalie, dans le nord-est de la Russie.

Margarita, 7 ans, sortait de son cours de musique et, alors qu'elle se dirigeait vers son domicile, elle a été attaquée par une meute de chiens errants.

Dans sa fuite, la fillette s'est retrouvée prise au piège dans un chemin étroit. Les animaux ne lui ont laissé aucune chance : ils lui ont arraché une jambe et ont mutilé son visage.

Les policiers, arrivés sur les lieux, ont dû chasser les chiens afin d'atteindre le corps sans vie de l’enfant, qui avait été traîné vers des terres isolées.

Ils n'ont pu que constater le décès de la petite fille. La mère de Margarita a été hospitalisée en état de choc.

Les habitants de la commune ont laissé éclater leur colère. Le gouverneur a réagi en exprimant son "soutien à toute la famille de l’enfant" tout en rappelant la loi russe qui interdit aux autorités locales d'éliminer ou déplacer des chiens errants d’une communauté.

Les villageois se sont alors débrouillés par leurs propres moyens. Ils ont effectué des battues et ont abattu les chiens qui se montraient menaçants.

Lire la suite...

Un homme souffre d’une maladie rénale depuis l’âge de 17 ans, le laissant dépendant de traitements de dialyse.

Sa compagne, âgée de 30 ans, lui a alors proposé de lui donner un de ses reins. La jeune femme a effectué un test de compatibilité qui s'est révélé positif.

L’opération de don du rein s’est bien déroulée et les deux patients se sont vite remis sur pied. Cependant, peu de temps après, leur couple s’est mis à battre de l’aile.

Dix mois après la transplantation d’organe, l'homme est allé à un enterrement de vie de garçon à Las Vegas avec ses amis durant lequel il a trompé sa compagne avec une autre femme

Colleen lui a cependant pardonné, mais ce dernier a fini par la quitter puis a bloquée la jeune femme sur les réseaux sociaux.

Pour se justifier, l'ex-compagnon tente de faire croire que son ex-conjointe a fait ce don uniquement pour bien paraître.

Lire la suite...

Cédric L., 30 ans, a été jugé cette semaine devant le tribunal correctionnel pour des faits d'abus sexuels sur mineur.

Les faits se sont déroulés le 10 août 2019 à Orchies, dans le Nord.

Le prévenu, âgé à l'époque de 28 ans, a abusé sexuellement de sa filleule et nièce, sous les yeux de sa petite sœur qui a filmé la scène. Ce jour-là, il se trouvait seul avec les deux fillettes au domicile de leurs parents.

C'est le père de la victime qui a découvert les faits en janvier 2020 en consultant sa tablette. Il a vu la vidéo du viol de sa fille âgée de 6 ans par son oncle et parrain.

Le papa a immédiatement porté plainte.

"Sans cette vidéo, on ne serait peut-être pas là, devant un tribunal", a déclaré l'avocate des deux fillettes et de leurs parents, absents à la barre.

Cédric L. a été condamné mardi à cinq ans de prison et a une interdiction d'entrer en contact avec des mineurs.

Il devra verser à la victime 5 000 euros de dommages et intérêts, ainsi que 800 euros à chacun des parents et 2 000 euros, à la petite sœur de la victim

Lire la suite...

 

10031686655?profile=RESIZE_710x

 

 

Cette histoire incroyable s’est déroulée dans la ville brésilienne de Campinas. Cette affaire nous a tous surpris !

D’une part, c’est un exemple frappant de la cruauté inhumaine de la mère. D’un autre côté, c’est un exemple frappant du fait que les chiens sont nos anges sur Terre.

Dans le quartier pauvre de Campinas, les gens ont remarqué un chien rouge. Elle a marché devant les poubelles et a tenu un bébé complètement nouveau-né entre ses dents ! L’enfant était encore un nouveau-né et complètement impuissant.

Sa mère l’a jetée à la poubelle, et un chien sans abri l’a trouvée et l’a portée chez des gens.

Avec un bébé dans la bouche, le bâtard aux cheveux roux s’est approché de la maison la plus proche. Elle a été remarquée par l’un des locataires de la maison. La femme a été choquée, mais s’est immédiatement précipitée pour retirer l’enfant de sa bouche.

La femme s’attendait au pire, mais la fille était vivante ! Le chien rouge a très doucement et soigneusement porté le bébé, sans l’endommager du tout, et a soigneusement étreint la femme.

L’enfant a été transporté à l’hôpital, où il a été soigné. Les médecins ont assuré à la femme que la fille allait bien et qu’elle était en parfaite santé.

La police recherche la mère biologique du nouveau-né qui a commis cet acte odieux. Et le chien rouge est devenu l’héroïne de sa ville.

10031680494?profile=RESIZE_710x

Lire la suite...

Noé Artuso, Nathan Menoud, Sarah Dufay et Natacha Monnet sont les quatre lycéens décédés dans le tragique accident du lac de Chalain. Tous étaient scolarisés au lycée de Champagnole, dans le Jura.

Natacha Monnet (photo gauche), la conductrice de 19 ans, était Licenciée au sein du club de football de l’US Crotenay Combe-d’Ain (USCCA).

Elle venait d'acheter une Peugeot 206 blanche, deux portes.

Auparavant, elle avait été licenciée au club de judo de Champagnole. Elle entamait sa 2e saison à Crotenay au poste d’avant-centre. Son père, également footballeur, avait évolué à Combe-d’Ain par le passé.

"Son caractère c'était celui d'une meneuse, qui organisait les choses mais toujours avec le sourire. Dès qu'il y avait un rassemblement ou une manifestation, elle était la première à répondre présent." a témoigné Jean-Claude Pajet, président du club.

Nathan Menoud (photo droite), était quant à lui un passionné de handball. Il était licencié au club de l’ES Chaussin.

C'est toute la famille qui était investi dans ce club : le papa entraîneur, la maman à la table de marque et la sœur joueuse également au club.

Nicolas Cordier, le seul rescapé de l’accident, toujours hospitalisé à Lons-le-Saunier, jouait dans la même équipe que Nathan.

« Nos pensées vont à la famille et aux proches de Nathan, victime du terrible accident du lac de Chalain. Licencié au club de Chaussin, Nathan jouait de son bras gauche au sein du groupe. Nous apportons également tout notre soutien et souhaitons un prompt rétablissement à Nicolas. Une minute de silence aura lieu avant chaque match tout au long du week-end. » a témoigné le club.

Lire la suite...

Le corps sans vie d'un enfant de 5 ans a été retrouvé mardi à Saint-Denis, sur l'Ile de la Réunion.

C'est sa mère qui a fait la macabre découverte. Le garçonnet gisait inanimé dans sa baignoire.

Les secours se sont rendus dans l'appartement familial mais n'ont pu que constater le décès.

Selon les premiers éléments, l'enfant est mort noyé.

La maman, qui était dans l'appartement, a été placée en garde à vue. Les enquêteurs cherchent à savoir dans quelle circonstance ce drame s'est produit et comment l'enfant a pu se noyer dans la baignoire.

Le père, qui travaillait au moment des faits, a aussi été entendu par les enquêteurs.

Lire la suite...

Jérémy Rimbaud, surnommé le « Cannibale des Pyrénées » s’est échappé mercredi de l’hôpital psychiatrique de Toulouse.

Ce jeune homme de 26 ans est extrêmement dangereux.

En novembre 2013, il s'était introduit en pleine nuit au domicile d'un retraité de 90 ans à Nouilhan, dans les Hautes-Pyrénées.

Cet ancien militaire avait tué le nonagénaire en lui fracassant le crâne avec un outil métallique. Il avait ensuite mangé le cœur et la langue du vieillard.

Les experts psychiatres l'avaient déclaré unanimement irresponsable de ses actes. Jérémy Rimbaud n'avait donc pas été jugé et est interné en psychiatrie.

L’homme s’est échappé de l'hôpital mercredi en milieu d’après-midi et, durant sa cavale, il a agressé une vieille dame qui promenait son chien. Il a frappé la retraitée à la tête avec une barre.

Les policiers, arrivés sur les lieux, ont interpellé le suspect vers 22H00.

Lire la suite...

La scène s'est produite samedi 15 janvier à Strasbourg, dans le Bas-Rhin.

Deux prostituées ont alerté la police parce qu'un client les avait menacées de mort.

"Je vais vous égorger, vous découper en tranches et vous manger" a lancé l'homme aux deux jeunes femmes.

Les forces de l'ordre ont retrouvé l'auteur des faits. Dans le coffre de sa voiture, ils ont trouvé un couteau de cuisine, une scie, un cutter, un marteau et un maillet.

Selon les premiers éléments de l'enquête, cela faisait deux mois qu'il menaçait ces professionnelles du sexe.

Le suspect leur avait déjà dit qu'il allait les "couper comme un boucher" et les "manger". L'homme a été placé en détention et devra subir une expertise psychiatrique.

Lire la suite...

Mathieu Danel, 26 ans, a comparu cette semaine devant la cour d'assises de Nîmes pour meurtre.

Le 19 juin 2018, il avait pris en stop Claire Reynier, 39 ans, à Montélimar, dans la Drôme, et l'avait conduite jusqu'à Sommières, dans le Gard.

Le courant était bien passé, ils s'étaient promenés ensemble dans les rues de la ville puis avaient dîné dans une pizzeria.

Après le repas, ils avaient poursuivi la soirée dans un champ où ils avaient discuté pendant cinq heures.

Vers minuit, Mathieu Danel avait proposé à Claire Reynier une relation sexuelle qu'elle avait refusé. En repartant, le jeune homme était retourné vers sa voiture et s'était emparée d'une dague qu'il gardait toujours dans son véhicule et avait poignardé à 17 reprises la trentenaire.

Touchée au cou, à la tête et au thorax, Claire Reynier avait succombé sur place à ses blessures.

Depuis plusieurs années, Mathieu Danel avait des envies de meurtre. Il en avait même parlé à ses parents, et sur des forums en ligne. Il avait aussi regardé des vidéos d'exécutions de Daech.

Ce soir là, il avait pris la décision de tuer Claire en sortant de la pizzeria juste pour "connaître la sensation de tuer".

Mais le jeune homme a été déçu. Il n'a pas ressenti le plaisir qu'il pensait en tuant. Pas de montée d'adrénaline, pas de fierté. Alors il s'était rendu le lendemain aux forces de l'ordre pour avouer son crime.

Mathieu Danel a été condamné mardi à la réclusion criminelle à perpétuité assortie d'une peine de sûreté de 22 ans.

Lire la suite...

icole Follet, 25 ans, était jugée depuis vendredi devant la cour d'Assises du Nord pour le meurtre de son bébé de neuf mois.

Les faits s'étaient déroulés dans la nuit du 28 au 29 mai 2018 à Saint-Amand-les-Eaux.

Ce soir là, l'accusée, âgée à l'époque de 22 ans, avait étouffé à mort sa fille Aliana, âgée de 9 mois, avec un oreiller. Un geste qu’elle aurait déjà effectué à trois reprises auparavant.

Puis, trois heures plus tard, elle avait appelé les secours. Ces derniers, arrivés sur les lieux, avaient découvert la petite fille qui gisait inanimée au sol.

Nicole Follet avait d'abord accusé son compagnon, David, qui, était rentré tard et alcoolisé d'une soirée chez son frère. Elle avait déclaré qu'il était devenu violent et avait étouffé l'enfant.

Effacée et tête basse, l'accusée a réitéré ses aveux à l'audience, murmurant quelques excuses au père d'Aliana.

Lors du procès, son enfance a été évoquée. Ses parents alcooliques l'enfermaient en petite culotte sur le balcon la nuit, lorsqu’elle faisait pipi au lit.

Avec sa soeur, elles devaient assister aux ébats de leurs parents et Nicole devait parfois prendre la place de sa mère. À 9 ans, les deux enfants ont dénoncé ces sévices et ont été placées.

Nicole Follet a été condamnée mardi à 18 ans de réclusion criminelle. A sa sortie de prison, elle devra se soumettre à six années de suivi socio-judiciaire.

Lire la suite...

Deux jeunes femmes ont été tuées à coups de couteau vendredi soir dans un petit immeuble situé rue du Jeu-du-ballon à Roujan, dans l'Hérault.

Amélie (photo gauche), 21 ans, a été poignardée à plusieurs reprises par son compagnon J.

Caroline (photo droite), 25 ans, alertée les cris, s'est précipitée chez sa voisine de palier. Et, en tentant de lui venir en aide, elle a reçu également plusieurs coups de couteau.

Le meurtrier s'est ensuite réfugié dans le restaurant de son père situé juste en face.

"Il est arrivé en furie en disant "ils vont me tuer. Papa, fais quelque chose... Je crois que j'ai fait une connerie, je crois que j'ai tué ma femme"" a témoigné le livreur du restaurant.

Ce dernier s'est précipité dans l'immeuble en face où vivait le jeune homme avec sa compagne. Dans l'entrée de l'appartement, il a découvert les corps sans vie des deux jeunes femmes.

Amélie était étudiante en 2ème année d'école d'infirmière à Béziers. Sa famille était installée à Roujan depuis des générations.

Caroline était pompier volontaire depuis peu dans la caserne de Pézenas. Ambulancière de profession, "elle était la joie de vivre. même quand elle n'allait pas bien, elle était là, avec son sourire et ses blagues", confie Marion, au micro de France Bleu Hérault.

"C'était son caractère, sa façon d'être. Elle faisait toujours passer les autres avant elle." a-t-elle ajouté

Ses amis lui ont rendu hommage samedi en faisant retentir les sirènes de leurs ambulances.

Lire la suite...

Les faits se sont déroulés mercredi après-midi dans le comté d’Offaly, en Irlande.

Vers 16H00, Ashling Murphy, 23 ans, faisait son jogging le long du chemin du canal de Tullamore lorsqu'elle a été attaquée et assassinée par un homme.

Des promeneurs, témoins de l'agression, ont appelé la police.

Les secours, arrivées sur les lieux, n'ont pu que constater le décès de la joggeuse. Les causes de la mort n'ont pas été dévoilées.

Ashling Murphy était une joueuse de musique traditionnelle irlandaise qui enseignait localement.

Lire la suite...

Camille Anguenot a avoué en garde à vue le meurtre de Théo Decouchant.

Ce jeune homme de 23 ans avait disparu dans la nuit du 29 au 30 novembre dernier après avoir passé la soirée chez cette jeune fille de 19 ans ans à Oiselay-et-Grachaux, en Haute-Saône.

Après on n'a plus aucun signe de vie. Camille Anguenot avait affirmé que le jeune homme avait quitté son domicile après la soirée.

Mardi, une perquisition a été effectuée dans l'appartement de la jeune femme au cours de laquelle le corps sans vie du disparu a été découvert.

La jeune femme a expliqué avoir porté un coup de couteau à Théo, mais cette blessure n'a pas été mortelle. Elle a alors étranglé à mort le jeune homme.

La jeune fille a ensuite dissimulé le corps dans un placard. Puis elle a utilisé la voiture et la carte bancaire de Théo avec laquelle elle a acheté des bijoux.

La suspecte a expliqué que le jeune homme, avec qui elle entretenait une relation amicale, s'était montré insistant.

C’est alors qu’elle lui aurait asséné un premier coup de couteau au niveau du foie, et se serait réfugiée dans une autre pièce du logement. Elle explique ensuite que le jeune homme aurait continué de se manifester en l’insultant. Et c’est dans un second temps qu’elle l’aurait étouffé.

Camille Anguenot qui s'était montrée détachée en garde à vue s'est effondrée en pleurs devant la Juge d'Instruction.

La jeune femme de 19 ans avait partagé l'avis de disparition sur son compte Facebook. Sur cette même page, une amie du jeune homme a publié ce commentaire :

"Meuf comment tu peux oser partager ça après l’avoir tuer ? T’es complètement folle et tu es surtout une grosse merde. Je te souhaite que du malheur dans ta vie et j’espère que le mal que tu fais te retombera dessus. Pour une fois que la justice fasse son travail, et que tu finisses tes jours en prison ronger par la honte et la douleur"

Lire la suite...

Cela devait être des vacances de rêve.

Sativa Transue, une américaine de 26 ans, est partie en vacances à Cancun, au Mexique, avec Taylor Allen, son petit ami avec qui elle entretenait une relation depuis trois ans.

Vendredi soir, une dispute a éclaté durant laquelle le jeune homme, sous l'emprise de l'alcool, a roué de coups sa compagne. La sécurité de l'hôtel a dû intervenir.

La victime s'est vue poser des points de suture. Puis le couple a fini la nuit ensemble.

Le corps sans vie de la jeune femme a été retrouvé le lendemain matin par le personnel de l'établissement dans sa chambre d'hôtel.

Les forces de l'ordre, arrivées sur les lieux, n'ont pu que constater le décès. Taylor a été interpellé et inculpé d'homicide volontaire.

«J’ai reçu un appel du consulat mexicain m’informant que ma fille était décédée et qu’elle avait été retrouvée morte», confie Jayme Bolieu, la mère de Sativa.

Cette dernière a décrit le suspect comme un homme manipulateur et possessif.

La famille de Sativa veut faire rapatrier son corps aux Etats-Unis.

«C’était mon bébé. Je l’ai eue à 16 ans. Nous avons grandi ensemble. Elle était ma vie, ma raison de vivre, ma meilleure amie» a conclu sa maman, effondrée.

Lire la suite...

Le drame s'est produit il y a quelques jours en Zambie. Amélie Osborn-Smith, 18 ans, faisait du rafting sur le fleuve Zambezi.

La jeune femme laissait reposer une jambe sur le canot lorsqu'un crocodile l'a attaquée.

L’animal de trois mètres de long a planté ses mâchoires dans le mollet de l’étudiante puis a tenté de l’attirer dans les profondeurs.

La Britannique ne doit la vie sauve qu'à l’intervention d’un de ses amis, qui a frappé le crocodile sur le nez jusqu’à ce qu’il lâche prise.

«D’autres ont sauté pour aider. C’était le chaos. Il y avait du sang et des gens qui se débattaient partout. Finalement, le crocodile a abandonné et ils l’ont ramenée dans le bateau. Elle a de la chance d’être en vie», raconte une amie.

La victime a été évacuée dans un état très grave vers un hôpital à Lusaka où elle a été opérée en urgence. Ses jours ne sont plus en danger mais elle pourrait perdre sa jambe.

La famille d'Amélie Osborn-Smith veut la transférer dans un hôpital au Royaume-Uni.

Lire la suite...

Les faits se sont déroulés dans la nuit du 23 novembre à Clermont-Ferrand, dans le Puy-de-Dôme.

Vers 4H30, un homme s'est introduit dans l'appartement de sa voisine, âgée de 17 ans, en passant par la porte d’entrée, qui n’était pas fermée à clé.

Il a fait irruption dans la chambre de l'adolescente et a commencé à l'étrangler alors qu'elle dormait paisiblement dans son lit.

Réveillée en sursaut, la victime s'est débattue de toutes ses forces et a fait tomber du lit son assaillant qui a pris la fuite.

Le jeune homme, âgé d’une vingtaine d’années, a été interpellé le lendemain.

Placé en garde à vue, l’agresseur a expliqué aux policiers avoir ressenti « une envie de faire du mal ».

Le suspect a été mis en examen pour tentative de meurtre et écroué. Quant à la victime, elle a été transportée à l'hôpital où elle s’est vue prescrire 10 jours d’ITT.

Lire la suite...

Les faits s'étaient produits dimanche 12 septembre à La Rochelle, en Charente-Maritime.

Vers 5H00 du matin, une jeune fille de 21 ans quittait la discothèque L’Oxford où elle avait passé la nuit et se dirigeait vers le marché.

Soudain, un individu s'était jeté sur elle et l'avait violée dans un parc. La victime avait été prise en charge à l'hôpital. Originaire de Vendée, la jeune femme se trouvait à La Rochelle pour effectuer un stage professionnel.

Deux heures plus tard, aux environs de 7H00, une femme de 84 ans était sortie promener son chien. À son retour dans sa résidence, un individu masqué l'avait violée dans le hall.

Un suspect avait été interpellé pour l'agression de l'octogénaire. Des tests ADN ont été pratiqués et ont révélé qu'il était également l'auteur du viol de la jeune fille survenu deux heures plus tôt.

Ce jeune homme de 25 ans a été mis en examen pour les deux viols. Il avait été condamné à 6 ans de prison pour des viols sur mineurs commis en 2012 et 2013. Il était mineur à l'époque des faits.

Il était sorti de prison en 2019 puis s'était installé à Saint-Xandre, près de La Rochelle, où il était devenu un gentil père de famille.

Lire la suite...

Les corps sans vie d'un couple marié ont été retrouvés dimanche soir dans leur maison à Norton Fitzwarren, près de de Taunton, au Royaume-Uni.

Ce sont des voisins qui ont donné l'alerte après avoir entendu des cris. Les policiers, arrivés sur les lieux, n'ont pu que constater les deux décès.

Stephen Chapple, professeur d'informatique âgé de 36 ans, et sa femme Jenny, âgée de 33 ans, ont été tués à coups de couteau.

Leurs deux enfants, âgés de 5 et 6 ans, ont été retrouvés vivants et en bonne santé dans leur chambre située à l'étage. Ils dormaient paisiblement et n'ont rien entendu.

Un voisin, un ancien soldat de 34 ans, a été interpellé et placé en garde à vue. Un banal différend au sujet de places de parking serait à l'origine des faits.

Depuis trois mois, les tensions s'étaient intensifiées. Les voisins laissaient chacun leur voiture devant les allées de l'autre, se bloquant mutuellement le passage. Une fois, Jenny avait percuté avec sa voiture un des véhicules de son voisin en rentrant chez elle.

Le suspect a été inculpé de double meurtre. Quant aux deux fils des victimes, ils ont été confiés provisoirement à la sœur de Jenny.

Lire la suite...