vision24

actualité fait divers (2)

Alexandra Richard, 43 ans, était jugée cette semaine en appel devant la Cour d'Assises de l'Eure pour le meurtre de son compagnon Sébastien Gest le 16 octobre 2016 à leur domicile de Montreuil-en-Caux.

Ce jour là, son conjoint, sous l'emprise de l'alcool, s'est levé de son fauteuil en la menaçant de lui "défoncer la gueule".

Effrayée, la quadragénaire s'est emparée d'un fusil de chasse et lui a tiré dessus à bout portant. Elle avait ensuite appelé la gendarmerie qui, arrivée sur les lieux, n'avait pu que constater le décès de la victime.

«Ce matin là, il était pas content parce que on n’avait pas eu de rapports sexuels depuis quelques jours. Je me suis levée la première. Il est venu me voir dehors. Faut prendre rendez-vous pour baiser? » a raconté l'accusée à l'audience.

Selon son récit, son conjoint s’était mis à boire à midi et l’accusée lui avait ensuite dit qu’elle allait le quitter.

"Il m’a mis la tête sur l’armoire à fusil alors que j’avais le petit. Vas-y, choisis avec lequel tu veux crever. Il m’a poussée sur le canapé. Il a mis une gifle à (l’enfant) qui faisait du bruit en tapotant sur la table."

"On est montés tous les deux dans sa chambre. Il est monté. Il me dit: ‘’Viens me sucer’’. Il voulait une fellation. Je lui ai dit non. Il m’a mis un coup avec son pied. Je suis tombée. Il est parti. J’ai continué a m’occuper de mon petit garçon», a-t-elle poursuivi.

L’accusée a ensuite exprimé des regrets. «Je m’en veux terriblement d’avoir saisi cette arme. Je me suis ôté l’homme de ma vie. J’ai enlevé le père de trois enfants. Il n’y a pas de mots assez forts pour exprimer à quel point je suis brisée. Je suis désolée. Mais le mot n’est pas assez puissant», a-t-elle conclu.

Elle a été condamnée samedi à 10 ans de réclusion criminelle, la même sentence qu'en première

Lire la suite...

Khalil Wheeler-Weaver, âgé de 25 ans, a comparu devant une cour de justice aux Etats-Unis pour le viol et le meurtre de trois femmes et l'agression sexuelle et tentative de meurtre d'une quatrième victime.

Les faits se sont déroulés entre août et novembre 2016 dans le Comté d'Essex, dans le New-Jersey.

Sarah Butler, étudiante 20 ans, a disparu alors qu’elle était rentrée chez elle pour Thankgsiving. Son corps sera découvert sous des branchages dans la réserve d'Eagle Rock.

La victime a été violée puis étranglée avec son pantalon.

Robin West, une jeune femme de 19 ans, avait été vue pour la dernière fois montant à bord d'une voiture.

Son cadavre carbonisé sera retrouvé dans une maison abandonnée en feu. Un mois plus tard, c'est le corps sans vie de Joanne Brown, 33 ans, qui a été découverte elle aussi dans une maison abandonnée.

Les amis de Sarah Butler ont enquêté de leur côté et ont compris que le serial-killer utilisait une application de rencontres. Avec la police, ils ont créé un faux profil sur Internet attirant ainsi Khalil Wheeler-Weaver dans un piège.

Un rendez-vous sexuel a été pris avec le suspect. Lorsqu’il s’est présenté à ce faux rencard, il a été cueilli par les forces de l'ordre.

Une quatrième victime, qui avait réussi à échapper à son ravisseur après avoir été violée, a témoigné à la barre :

«Ma vie est différente. Je ne porte plus de maquillage, je n’ai plus d’amis. Je suis tout le temps paranoïaque. Mais je suis heureuse d’être encore ici. J’espère que vous ne lui montrerez aucune pitié, parce qu’il ne montre aucun remords».

L'accusé a été condamné à 160 ans de prison.

Lire la suite...