fait divers au etats unis (2)

vision24

Khalil Wheeler-Weaver, âgé de 25 ans, a comparu devant une cour de justice aux Etats-Unis pour le viol et le meurtre de trois femmes et l'agression sexuelle et tentative de meurtre d'une quatrième victime.

Les faits se sont déroulés entre août et novembre 2016 dans le Comté d'Essex, dans le New-Jersey.

Sarah Butler, étudiante 20 ans, a disparu alors qu’elle était rentrée chez elle pour Thankgsiving. Son corps sera découvert sous des branchages dans la réserve d'Eagle Rock.

La victime a été violée puis étranglée avec son pantalon.

Robin West, une jeune femme de 19 ans, avait été vue pour la dernière fois montant à bord d'une voiture.

Son cadavre carbonisé sera retrouvé dans une maison abandonnée en feu. Un mois plus tard, c'est le corps sans vie de Joanne Brown, 33 ans, qui a été découverte elle aussi dans une maison abandonnée.

Les amis de Sarah Butler ont enquêté de leur côté et ont compris que le serial-killer utilisait une application de rencontres. Avec la police, ils ont créé un faux profil sur Internet attirant ainsi Khalil Wheeler-Weaver dans un piège.

Un rendez-vous sexuel a été pris avec le suspect. Lorsqu’il s’est présenté à ce faux rencard, il a été cueilli par les forces de l'ordre.

Une quatrième victime, qui avait réussi à échapper à son ravisseur après avoir été violée, a témoigné à la barre :

«Ma vie est différente. Je ne porte plus de maquillage, je n’ai plus d’amis. Je suis tout le temps paranoïaque. Mais je suis heureuse d’être encore ici. J’espère que vous ne lui montrerez aucune pitié, parce qu’il ne montre aucun remords».

L'accusé a été condamné à 160 ans de prison.

Lire la suite...
vision24

Leticia Bravo, 39 ans, est actuellement jugée devant un Tribunal pour avoir laissé mourir de faim le fils de son compagnon, âgé de 7 ans.

Le 10 février dernier, elle avait déposé Peter dans un hôpital à New-York, aux Etats-Unis, où il était décédé.

L’enfant pesait 17 kilos et, très vite, les médecins ont eu la confirmation qu’il était mort de faim.

L'enquête a révélé que Peter était séquestré dans sa chambre sans nourriture à chaque fois qu’il résidait chez la compagne de son papa, sans nourriture. Et ce, six jours par semaine…

Le garçon ne s’était plus connecté en ligne pour suivre ses cours depuis le mois de janvier. L'accusée avait pourtant reçu des appels de l’école, mais n’avait pas donné de suite.

La trentenaire risque jusqu'à 25 ans de prison. Le verdict sera connu en fin de semaine. Le père de l’enfant, qui ne voyait son fils que le samedi, est poursuivi pour homicide par négligence.

Lire la suite...