vision24
visitez la caraïbe

Toutes les publications (1032)

Trier par
vision24

Un enfant, âgé de 4 ans, a disparu le 24 juillet à Hurricane City, dans l'Utah (Etats-Unis).

Ce soir là, sa grand-mère l'a bordé dans son lit avant qu'il ne s'endorme. Après on n'a plus aucun signe de vie du garçonnet.

Le lendemain, lorsqu'elle est venue le réveiller, Kache Wallis n'était plus dans sa chambre. Elle l'a alors cherché pendant des heures dans la maison. En vain. La grand-mère a dû se résoudre à appeler la police.

Les forces de l'ordre ont fouillé la propriété à 2 reprises. Sans succès.

Une troisième perquisition a été menée dimanche 25 juillet, et c'est là que les policiers ont découvert le corps sans vie de Kache dans le coffre à jouets de sa chambre.

Une autopsie a été pratiquée et a révélé que l'enfant était mort d'asphyxie.

Kache se serait glissé dans son coffre et serait resté coincé à l'intérieur, avant de mourir étouffé.

Lire la suite...
vision24

L'horreur s'est produite mercredi dans un quartier résidentiel de Shakopee, dans le Minnesota (Etats-Unis).

Une femme faisait le ménage dans sa maison lorsqu'elle a aperçu par la fenêtre une activité suspecte dans la rue. Elle s'est alors emparée de son téléphone et a filmé la scène.

Un homme a extrait de sa voiture le cadavre décapité de sa femme de 55 ans puis l'a jetée dans la rue. Il a également empoigné sa tête.

Au départ, la riveraine a pensé qu'il s'agissait d'une poupée. «Je pensais que c’était une blague. Je pensais que c’était une sorte de farce. Je ne pensais pas que c’était vrai, je pensais que c’était une poupée», raconte la femme.

«Je l’ai vu aller sur son siège arrière, mettre son sac à dos et commencer à marcher comme si de rien n’était» a ajouté la témoin.

L'auteur des faits Alexis Saborit, 42 ans, a été interpellé. Placé en garde à vue, il a expliqué avoir tué sa compagne par légitimé défense. Il a été inculpé de meurtre.

Des témoins qui sont passés près du véhicule ont vu le suspect poignarder la victime, mais n’ont pas réalisé ce qui se passait.

L’arme du crime, une longue machette couverte de sang, a été trouvée le lendemain par une femme qui promenait son chien.

Lire la suite...
vision24

Les faits se sont déroulés le 16 juillet à Las Vegas, dans le Nevada (Etats-Unis).

Les policiers sont intervenus sur le parking d'un casino pour libérer un bébé de 6 mois qui était enfermé dans une voiture surchauffée alors que, cette nuit là, il faisait 38 degrés dehors.

Lorsqu'ils l'ont extrait du véhicule, l'enfant était «en détresse».

Un agent a pris l'enfant dans ses bras et ses collègues lui ont versé de l'eau froide dans le cou. Ses jours ne sont plus en danger.

Quant au père de l'enfant, il a déclaré avec aplomb qu'il jouait à l'intérieur du casino en admettant avoir «fait une erreur». Il est inculpé de négligence et de mise en danger de 

Lire la suite...
vision24

Les faits se sont déroulés dans la nuit du 20 au 21 juillet à Thiviers, en Dordogne.

Une femme, âgée de 89 ans, dormait paisiblement dans sa maison de l'avenue Ambroise-Croizat lorsqu'un individu s'est introduit à son domicile.

Son cambrioleur l’a réveillée en sursaut avant de lui infliger de très sérieuses blessures et de la violer avec une violence inouïe.

L'agresseur a pris la fuite avec deux téléviseurs. Après avoir repris ses esprits, l'octogénaire a donné l'alerte.

Un vaste dispositif a été déployé pour retrouver l'auteur des faits, dont un hélicoptère, la brigade motorisée, une vingtaine de gendarmes et des militaires de Brantôme.

Un jeune homme de 23 ans a été interpellé cette semaine. Placé en garde à vue, il a avoué les faits. Il a reconnu avoir beaucoup bu ce soir-là avant de pénétrer chez sa victime dans l’intention de la cambrioler.

Le suspect, déjà connu des services de police, a été mis en examen pour viol sur personne vulnérable et pour vol en récidive. Son placement en détention provisoire a été requis.

Lire la suite...
vision24

Mercredi soir, la police de Baltimore, aux Etats-Unis, a contrôlé une voiture qui roulait en excès de vitesse.

Les papiers de la conductrice n'étaient pas en règle. Un des agents a indiqué à la jeune femme que son véhicule allait être placé à la fourrière.

Nicole Johnson, 33 ans, a alors répondu aux forces de l'ordre : "Ca m'est égal, je ne serai plus là dans cinq jours... Je vais faire mes débuts à la Une des journaux !"

La voiture a alors été fouillée et les cadavres des neveux de la trentenaire, âgés de 5 et 7 ans, ont été découverts dans son coffre.

Leur tante a été interpellée et placée en garde à vue. Les deux enfants lui avaient été confiés en 2019 par sa soeur.

La suspecte a assuré que sa nièce, âgée de 7 ans, était morte parce que sa tête avait heurté le sol sous ses coups. Elle a placé son corps dans une valise qu'elle a caché dans son coffre dès mai 2020.

Un an plus tard, elle a ajouté dans le coffre du véhicule le cadavre de son neveu, âgé de 5 ans, dans un sac en plastique cette fois. Elle n'a pas livré d'explications sur la mort de ce dernier.

Nicole Johnson a été inculpée de « mauvais traitement ayant entraîné la mort » et écrouée.

Lire la suite...
vision24

Le corps sans vie de Maxime Lebert avait été découvert lundi matin dans le hall d'un immeuble de la rue Jeanne d'Arc situé dans le centre-ville de Rouen.

Le jeune homme, âgé de 25 ans, avait la gorge tranchée. Il présentait plusieurs blessures profondes au niveau de la gorge.

Du sang a été retrouvé jusqu’au premier étage de l’immeuble, en quantité importante.

Un suspect a été interpellé et placé en garde à vue. Il s'agit de Julien Leuridan, 27 ans. Il était un ami et un collègue de travail de la victime.

Le suspect, inconnu de la justice, a déclaré avoir "pété un câble," qu’il avait entendu "des voix dans sa tête".

Il a reconnu les nombreux coups de couteau portés lundi matin à la victime tant dans l’appartement de la victime que dans la cage d’escalier.

Après le crime, Julien Leuridan s’est enfui, est retourné chez lui pour laver le couteau avant de nettoyer ses vêtements et préparer une valise.

Le lendemain, il a décidé de se rendre au commissariat. C’est en chemin qu’il a été interpellé par les services de police.

Le suspect a été placé en détention provisoire. Il reste des zones d'ombre dans cette affaire. Le mobile pourrait être "affectif".

Lire la suite...
vision24

Les faits se sont déroulés jeudi après-midi rue d’Arène à Besançon, dans le Doubs.

Vers 16H00, une violente altercation a eu lieu dans un salon de coiffure au cours de laquelle un jeune homme de 19 ans a été poignardé.

La victime, qui saignait abondamment, s'est effondrée dans le commerce. Touchée à proximité du cœur, elle a été transportée à l'hôpital où elle est décédée 50 minutes plus tard des suites de ses blessures.

Quant à l'auteur du coup de couteau, âgé de 17 ans, il a été localisé dans une rue grâce à la vidéosurveillance de la ville. Il a interpellé aux environs de 16H30 et placé en garde à vue.

Un motif futile serait à l'origine de l'agression. Selon L’Est Républicain, un différend aurait éclaté à propos de l’ordre de passage devant le coiffeur.

L’agresseur aurait été roué coups, avant de revenir armé d’un couteau et de poignarder sa victime. Les 2 protagonistes sont connus des services de police mais pour des petits délits.

Lire la suite...
vision24

 

 

 

 

 

Une fillette de trois ans est décédée « après avoir été violée et battue par son beau-père » et la police de Géorgie affirme que la mère de l’enfant était au courant de l’agression sexuelle et en a été témoin.

Un ressortissant géorgien âgé de 20 ans a été arrêté après avoir sauvagement violé et battu à mort sa belle-fille de trois ans.

Le département de police d’Albany, en Géorgie, a annoncé le décès de Janiyah Armanie Brooks dans une publication Facebook dimanche, indiquant que la fillette était « partie mais ne sera pas oubliée ».

L’enfant était sous ventilation dans un hôpital d’Atlanta depuis près d’une semaine.

Selon un communiqué de la police, le beau-père de Janiyah, Gregory Parker ci-dessus, a été inculpé vendredi de voies de fait graves, de viol, de sodomie aggravée, de coups et blessures graves et de cruauté au premier degré envers un mineur.

L’enquête sur ce que la police qualifie de «crime odieux» a commencé le 13 mai dernier, lorsque des policiers ont été appelés au domicile de la famille, suite à un signalement qu’un enfant était inconscient.

Janiyah, âgée de trois ans, a été transportée à l’hôpital, où un examen a révélé que la fillette avait été sévèrement battue et agressée sexuellement, toujours selon le communiqué de la police.

Janiyah avait des blessures au niveau du vagin et aux côtes, ainsi que les mains enflées et un énorme traumatisme à la tête. Elle semblait également avoir des anciennes blessures sur le corps.

La mère de Janiyah, Crystal Brooks, âgée de 19 ans (ci-dessus), a également été arrêtée suite à l’agression sexuelle. Elle est actuellement incarcérée pour blessure aggravée et cruauté envers l’enfant. La justice lui reproche également d’avoir fait une fausse déclaration.

9326184459?profile=RESIZE_584x

Lire la suite...
vision24

Un nourrisson a été retrouvé vivant mardi soir dans un sac poubelle à Meyzieu, dans le Rhône.

Ce sont des passants qui l'ont découvert vers 19H30 avenue de Verdun et qui ont donné l'alerte.

Sept pompiers et deux équipages de police ont été dépêchés sur les lieux.

Mais l'état de santé du nouveau-né n'inspirait pas d'inquiétude. Il respirait bien. Il a été transporté à l’hôpital Femme-Mère-Enfant de Bron.

Une enquête a été ouverte pour identifier les parents.

Lire la suite...
vision24

Le corps sans vie d'un jeune homme de 25 ans a été retrouvé dans le hall d'un immeuble de la rue Jeanne d'Arc situé dans le centre-ville de Rouen.

La victime habitait au premier étage de cet immeuble. Elle avait le cou ensanglanté.

C'est un voisin qui a fait la macabre découverte lundi matin.

Le jeune homme a été tué par arme blanche. Il présentait plusieurs blessures profondes au niveau de la gorge.

Une femme, qui travaillait au moment des faits dans l'immeuble, n'a rien entendu, ni vu personne sortir précipitamment par le porche.

La victime était bien insérée socialement. Elle travaillait, ses relations avec le voisinage étaient bonnes et était inconnue des services de police.

Des traces de lutte ont été relevées dans son appartement, avec des objets renversés. L'enquête a été confiée à la police judiciaire.

Lire la suite...
vision24

Les faits se sont déroulés dimanche 18 juillet à Bournemouth, au Royaume-Uni.

Une jeune fille de 15 ans jouait au ballon avec des amis sur la plage lorsque la balle a atterri devant un jeune homme.

Ce dernier en a alors profité pour engager la conversation avec l'adolescente. Le garçon a raconté qu'il était âgé de 17 ans.

Puis, le jeune homme a entraîné alors la vacancière un peu loin dans la mer puis il l'a violée devant des centaines de baigneurs inattentifs.

La victime a porté plainte. La police a lancé un appel à témoins pour retrouver l'auteur des faits.

Le jeune garçon mesure entre 1m50 et 1m70, de corpulence mince mais musclée. Il a les cheveux courts et noirs. Il était vêtu d'un maillot de bain noir ou gris.

L'inspecteur Wayne Seymour, en charge de l'enquête, a réclamé à quiconque présent sur la plage d'éplucher leurs photos et vidéos prises ce jour là.

"Je sais que la plage était très fréquentée le jour de l'incident, donc je lance un appel à tous ceux qui se trouvaient dans la région et qui ont peut-être été témoin de ce qui s'est passé, veuillez vous manifester", a-t-il confié.

Lire la suite...
vision24

Un couple comparaît cette semaine devant la cour de justice de Valence, en Espagne, pour les meurtres sordides de ses 2 enfants.

Les faits se sont déroulés dans la nuit du 13 au 14 mars 2019 à Godella, en Espagne.

Cette nuit là, les parents ont baigné le garçon, âgé de 3 ans, et la fillette, âgée de 5 mois, dans la piscine de la maison qu'ils occupaient illégalement.

Ils les ont roué de coups avec une extrême violence à l'aide d'un objet contondant puis leur ont fracassé leur tête contre le sol. Ils ont ensuite enterré les corps sur le terrain entourant l'habitation.

La mère de 25 ans n'est dès lors pas poursuivie par la justice mais son internement dans un centre psychiatrique a été requis. Le père de 27 ans a, lui, été jugé responsable de ses actes par des experts psychiatriques

Selon le parquet, les parents se croyaient persécutés par une secte, après avoir reçu un avis d'expulsion. Pour mettre fin à ce "harcèlement", ils ont "envoyé les enfants dans l'au-delà pour qu'ils puissent se réincarner".

Lire la suite...
vision24

Les faits se sont déroulés samedi à Vauvert, dans le Gard.

Les forces de l'ordre sont intervenues dans le quartier des Bosquets pour l'agression d'une femme qui avait été poignardée à l'intérieur et à l'extérieur de son domicile.

C'est la fille ainée du couple, âgée de 15 ans, qui a appelé les gendarmes.

Les pompiers, arrivés sur les lieux, n'ont pu que constater le décès de la victime âgée de 40 ans. Cette dernière était lardée de coups de couteau.

Le compagnon de la femme a été interpellé et placé en garde à vue. Le couple était inconnu des services de police.

Ses trois enfants ont été pris en charge par une psychologue.

Lire la suite...
vision24

Le corps sans vie d'une femme de 54 ans a été retrouvé vendredi soir dans le coffre d'une voiture garée sur le bas-côté d'une petite route sur les hauteurs de Guillon-les-Bains, dans le Doubs.

La quinquagénaire a succombé à un traumatisme crânien.

C'est un automobiliste qui s'était arrêté après avoir aperçu le véhicule. La Twingo présentait deux impacts au niveau du pare-brise avant et un phare arrière brisé. Le pare-brise arrière était complètement absent.

Le compagnon de la victime a alors roué de coups le témoin avec une pierre.

Le conducteur est parvenu à prendre la fuite et à donner l'alerte. Quant à son agresseur, il est descendu à la fête du village où il a menacé le maire et les personnes présentes.

De retour vers le véhicule, l'homme est tombé nez à nez avec les pompiers arrivés sur place, assénant un coup de poing à l'un d'eux, avant de s'enfuir dans la forêt où régnait une nuit totale.

Lorsque les gendarmes sont arrivés sur les lieux, l'homme de 39 ans s'est avancé vers les militaires tout en les menaçant.

Ces derniers ont fait usage d'un taser, avant de lui tirer dessus dans le thorax. Le trentenaire a succombé sur place à ses blessures. Avant de s'écrouler, il aurait confié à un pompier avoir tabassé sa compagne.

Le couple n'était pas connu pour violences conjugales. Le suspect n'avait que deux mentions à son casier, une pour vol et une pour conduite en état alcoolique.

L'autopsie des corps aura lieu en début de semaine.

Lire la suite...
vision24

L'accident s'est produit jeudi 16 juillet à Bradford dans le Vermont, aux Etats-Unis.

Ce matin là, une montgolfière a décollé avec 4 passagers et un pilote à bord.

Lors d'une d’atterrissage, le ballon a heurté le sol et la nacelle s’est renversée. L’un des passagers en a été éjecté sans être blessé.

Le pilote, âgé de 72 ans, s’est pris dans l’engrenage fixé au ballon tandis que la montgolfière remontait dans les airs.

Brian Boland a fini par chuter dans le vide, avant de s'écraser dans un champ. Il est mort sur le coup.

Avec les 3 passagers terrifiés à bord, la montgolfière a continué son voyage pendant 2,5 kilomètres, avant de finir sa course dans des arbres.

Par chance, les 3 personnes sont parvenues à descendre de la nacelle sans encombre.

Rien ne laissait présager un tel drame. Brian Boland était l'un des pilotes les plus expérimentés au monde. Il avait volé partout sur la planète et était détenteur de plusieurs records du monde.

Lire la suite...
vision24

Un homme de 34 ans et sa compagne de 22 ans comparaissent à partir de ce lundi devant la cour d’assises de la Marne pour le meurtre aggravé de Smaël, leur fils âgé d'un an.

En octobre 2018, les secours s'étaient rendus dans un appartement de Reims pour un bébé de 13 mois qui était en arrêt cardiorespiratoire.

Malgré les tentatives de réanimation, ils n'avaient pu que constater le décès quelques heures plus tard.

Les médecins avaient décelé immédiatement des traces de maltraitance sur le corps. L'autopsie avait révélé que l'enfant était mort de faim et sous les coups.

« Il était tuméfié de partout. Il a été battu, y compris avec des câbles électriques et a peut-être aussi subi des brûlures », avait déclaré à l’époque le procureur de la République de Reims, Matthieu Bourrette.

« Atteint du scorbut, le garçonnet ne pesait que six kilos et avait en guise de lit une paillasse sur laquelle on a retrouvé du sang », révélait-il.

En garde à vue, le père avait nié avoir donné des coups mortels, affirmant que c’était la mère qui s’occupait de tout. Cette dernière « a fini par admettre avoir porté a minima un certain nombre de coups dans une simple logique éducative », précisait le procureur.

Le verdict sera connu en fin de semaine. Ils risquent jusqu'à 30 ans de réclusion criminelle.

Lire la suite...
vision24

Les faits se sont déroulés dans la nuit de vendredi à samedi dans le 14ème arrondissement de Marseille.

Vers minuit, un jeune homme de 26 ans marchait en plein coeur de la cité des Oliviers lorsqu'il a essuyé des coups de feu.

Les secours, arrivés sur les lieux, n'ont pu que constater le décès de la victime.

Une quinzaine de douilles de 9 mm ont été découvertes au sol.

Le lieu où le meurtre a été commis est connu pour abriter un vaste trafic de drogue.

La police judiciaire, déjà saisie de plusieurs dossiers de règlements de compte depuis moins d'un mois, a été chargée de l'enquête.

Lire la suite...
vision24

Les faits s'étaient déroulés durant la nuit du 26 juin dans le quartier de Donaustadt à Vienne, en Autriche.

Trois jeunes hommes avaient attiré Léonie, une jeune fille de 13 ans, dans un appartement.

Ils avaient administré des comprimés d’ecstasy à la jeune fille, avant de l'assommer et de la violer à tour de rôle.

Après avoir constaté que la victime était inconsciente et qu'elle ne montrait aucun signe de vie, ils avaient déplacé le corps inanimé de l'adolescente hors de l'appartement.

Ils avaient ensuite abandonné la jeune fille contre un arbre dans un espace vert situé devant l’immeuble avant de prendre la fuite. Des passants avaient découvert le corps sans vie de Léonie tôt dans la matinée.

Trois suspects, âgés de 16, 18 et 23 ans, avaient été interpellés et placés en détention provisoire.

Mais les enquêteurs ont eu des doutes quant à l'âge du plus jeune. Une expertise a été pratiquée et a révélé que la date de naissance donnée par l’accusé en 2004 ne peut être conciliée avec son développement physique, le garçon serait âgé au moins de 20 ans.

Il était donc majeur au moment des faits.

Lire la suite...
vision24

 

 

 

 

Dans le cadre de l'enquête sur le double infanticide de Relecq-Kerhuon, dans le Finistère, une autopsie a été pratiquée jeudi et a révélé que les 2 fillettes de 4 et 6 ans ont ingéré des médicaments avant d’être noyées.

Mercredi, la grand-mère était venue chercher ses petites-filles mais avait trouvé porte close, avec les clés à l’intérieur.

Inquiète, elle avait appelé les secours. Ces derniers, arrivés sur les lieux, avait pénétré dans le logement où ils n'avaient pu que constater le décès des deux enfants.

Quant à la mère des deux victimes, elle avait été retrouvée inconsciente dans le domicile après avoir vraisemblablement tenté de se suicider.

Une lettre écrite par cette femme de 35 ans a été retrouvée dans l'appartement. La trentenaire n'a pas supporté que son compagnon, père des enfants, veuille mettre fin à leur relation.

Le père "avait annoncé la rupture à la mère et celle-ci, n’ayant pas supporté, aurait attenté à la vie de ses enfants avant de tenter d’attenter à la sienne", précisait une source proche de l'enquête.

L'homme se trouvait en déplacement professionnel au moment des faits. La mère, qui est toujours hospitalisée, sera entendu lorsque son état de santé se sera amélioré.9299632289?profile=RESIZE_710x

Lire la suite...
RSS
M'envoyer un mail lorsqu'il y a de nouveaux éléments –